Comment nettoyer et shampouiner une moquette ?

Au quotidien, les moquettes comme les tapis s’entretiennent facilement en passant régulièrement un bon coup d’aspirateur.

Mais lorsque l’on renverse des boissons ou de la nourriture, lorsque l’on piétine avec des chaussures sales ou lorsque les enfants font tomber feutres et peintures, des taches peuvent apparaître et subsister dans les fibres.

En cas de salissure sur ces textiles aussi pratiques que décoratifs, il est nécessaire de les nettoyer en profondeur.

Si le recours à un expert est souvent la meilleure solution pour retrouver sa moquette comme neuve après un accident ou quelques années d’utilisation, sachez que vous pouvez aussi la nettoyer vous-même. En utilisant les bons produits, un nettoyage maison peut être aussi efficace qu’un nettoyage professionnel. Il est surtout moins coûteux.

Dans la suite de cet article, découvrez deux méthodes pour shampouiner votre moquette vous-même.

Bien entretenir sa moquette, c’est important !

Si la moquette est utile pour isoler du bruit et des déperditions de chaleur, elle apporte aussi une touche déco dans les intérieurs. Malheureusement, à l’instar des tapis, les moquettes n’ont pas que des avantages. En l’occurrence, ce sont de véritables nids à poussière et à bactéries.

Bien entretenir sa moquette est donc indispensable pour garder son intérieur parfaitement sain et propre et pour conserver un certain niveau de bien-être.

Un nettoyage régulier permet de lutter contre la prolifération de microbes et acariens pouvant provoquer des allergies. Nettoyer sa moquette en profondeur permet également de retrouver sa belle couleur d’origine, d’éliminer les taches tenaces de boue, de boisson, de nourriture, de graisse, de feutre, de peinture ou de maquillage, les impuretés et les mauvaises odeurs.

Alors, comment procéder soi-même à un nettoyage efficace de sa moquette ? Suivez nos conseils pour le savoir !

Shampouiner une moquette à la main

Il est tout à fait possible de nettoyer et shampouiner une moquette à la main. Pour ce faire, on se procure un produit spécifique pour moquette. Il s’agit d’une solution lavante liquide qui coûte généralement moins de 10 € le litre.

Avant l’application du shampoing pour moquette, on dépoussière la surface à l’aide de son aspirateur. Ensuite, il suffit de mélanger le produit nettoyant avec de l’eau dans un seau ou une bassine, en respectant les proportions indiquées sur le mode d’emploi.

On se munit d’une grosse éponge propre (type gros travaux), que l’on plonge dans le mélange eau-shampoing avant de frotter la surface à nettoyer. Si l’opération est correctement effectuée, une mousse légère se forme sur la moquette.

En fonction des produits ménagers, on peut laisser agir cette mousse jusqu’au séchage complet avant d’aspirer les résidus, ou rincer à l’eau claire avant un séchage complet.

Il est possible de fabriquer soi-même son shampoing pour moquette avec de l’eau et du produit vaisselle, par exemple.

Comment nettoyer sa moquette soi-même comme un professionnel ?

Pour un nettoyage professionnel à la maison et à moindre coût, on utilise une shampouineuse. Cet appareil électroménager se vend généralement entre 200 et 600 €.

Le coût est certes élevé, mais on peut rentabiliser rapidement son investissement, car la shampouineuse est une machine polyvalente qui permet de nettoyer en profondeur les moquettes, mais également les tapis, les canapés en tissu, les surfaces textiles à l’intérieur des voitures…

Pour éviter de grever son budget avec l’achat de cet appareil électroménager, on peut opter pour la location de shampouineuse. Ce service est proposé pour 20 € par jour en moyenne, dans les magasins de bricolage et les entreprises de location de matériel.

Conseil avant utilisation

Préalablement au nettoyage à la shampouineuse, il est vivement conseillé de dépoussiérer la surface à l’aide d’un aspirateur. Cette opération permet d’éliminer la poussière qui n’est pas encore incrustée dans les fibres et facilite le décrassage.

Comment s’utilise une shampouineuse ?

Pour utiliser une shampouineuse, il faut d’abord remplir son réservoir avec de l’eau et une solution adaptée (les quantités à respecter sont mentionnées sur le mode d’emploi).

À noter que certains shampoings servent uniquement à détacher, tandis que d’autres permettent à la fois de nettoyer la moquette et de raviver ses couleurs, d’autres encore protègent des futures salissures et/ou laissent un parfum frais pour un intérieur aux délicates senteurs.

Pour un résultat professionnel et une moquette impeccablement nettoyée, on passe la shampouineuse sur l’ensemble de la surface. Dans un premier temps, on met l’appareil sur son mode injection. Le shampoing est ainsi projeté sur la moquette. Pour une efficacité maximale, on projette le shampoing dans le sens de la largeur et de la longueur.

Puis on passe en mode extraction. La machine va alors récupérer la mousse et la saleté qu’elle a absorbée. Après séchage, on peut passer un nouveau coup d’aspirateur pour retirer les éventuels excédents de shampoing et résidus de saleté. Dans tous les cas, on veille à bien laisser sécher la moquette avant de réinstaller ses meubles et accessoires.

Bon à savoir

Pour conserver une moquette en parfait état, il faut la shampouiner une fois par an, a minima.

Que vous opériez manuellement ou avec un appareil professionnel, veillez à ne pas trop imbiber votre moquette. En cas d’excédent d’eau, le temps de séchage sera très long. En outre, de l’humidité pourrait demeurer dans les fibres, entraînant moisissures et taches indésirables. Pour nettoyer en profondeur une moquette, on peut remplacer la shampouineuse par un nettoyeur-vapeur.

Cet appareil n’envoie pas de shampoing, mais de l’eau et de la vapeur. La très haute chaleur et la pression envoyées permettent de décrasser les textiles, de les désinfecter, de les débarrasser des mauvaises odeurs et des taches tenaces. Comme la shampouineuse, le nettoyeur-vapeur est un appareil multifonction qui permet non seulement de nettoyer les moquettes, mais également les tapis, matelas, fauteuils, canapés et sièges en tissu des voitures.

Laisser un commentaire